LES VAINQUEURS à NURLU 2016

 

Epreuve organisée les 2 et 3 avril sur le territoire riche en perdreaux du GIC DU VERMANDOIS qui nous accueille grâce à son Président M. PERSYN ainsi qu’à Philippe BOULANT et son équipe qui assurent avec maestria la logistique. La réputation de la « baraque à frites » n’est plus à faire et contribue à l’ambiance particulièrement conviviale qui règne dans ce concours.

Nos remerciements vont également à Serge GUILBERT, Président de la Sté Canine Nord Picardie pour son soutien et sa présence.

Continentaux

260 chiens continentaux avaient  été répartis dans 2 séries de couple et 22 séries de solo examinés par un jury international  venu de Suisse, de Belgique et de France. En fin d’après-midi 15 chiens ayant obtenu un CACT se sont affrontés une dernière fois pour les récompenses suprêmes, sous les jugements de MM. Maurice DUVAL-DESTIN Président de barrage, Serge GUILBERT et Jean CARPENTEY. D’un commun accord, ils ont attribué :

 

CACIT à HAROLD DES BOIS DE GLAND, Epagneul breton à M. Aldovardi conduit par Rémy RIBES

RCACIT à GUIBS DU PONT DE CAUET, Epagneul breton à M. Delepine conduit par Jean-Christophe PIAT

 

Le CHALLENGE CEBULLI décerné par le même jury au meilleur chien continental présenté en couple est revenu à l’issue d’un nouveau barrage à :

 

PRADELLINENSIS JONNY, braque allemand à Raymond Garcia, conduit par André FUSILLIER

 

Britanniques

183 chiens britanniques s’affrontaient dans 6 concours couple et 7 solos. Au terme des barrages réunissant les 5 chiens ayant obtenu un CACT en couple, MM. Jean NARGAUD Président de jury, Hubert SANTOIRE et Mme Laurence MADIOT ont décerné :

 

CACIT à GEOX DES TROIS BARONNIES, pointer à M. Lajo, conduit par Jean-Michel LAFFON

RCACIT à FAREL DE LA TOUR MADELOC, setter anglais à M. Bosser conduit par Camille DAVE

 

L’ensemble des résultats peut être consulté sur le site de la CUNCA.


ORDONNANCE RELATIVE AU COMMERCE ET A LA PROTECTION DES ANIMAUX DE COMPAGNIE


ORDONNANCE RELATIVE AU COMMERCE ET A LA PROTECTION DES ANIMAUX DE COMPAGNIE

Mise en application depuis le 1er janvier 2016

L'ordonnance donne une nouvelle définition de l'éleveur.

Jusqu'à présent le Code Rural et de la Pêche Maritime (CPRM) considérait comme éleveur toute personne commercialisant plus d'une portée par an.

Désormais  est considéré comme éleveur toute personne vendant au moins un chien ou un chat issu d'une femelle reproductrice lui appartenant.

Cependant des dispositions spécifiques ont été mises en place pour les éleveurs ne produisant et ne déclarant qu'une seule portée par an au LOF ( Livre des Origines Françaises )

A ce titre tous les éleveurs (sauf ceux cités précédemment, se référer à l'encadré en fin de page) doivent répondre aux obligations suivantes :

*Disposer de locaux conformes aux règles sanitaires et de la protection animale telles qu'elles sont décrites dans l'arrêté du 3 avril 2014 et ses annexes.

*Se déclarer au centre de formalité situé dans les chambres d'agriculture des entreprises pour obtenir un numéro de SIREN/SIRET ( l'immatriculation est obligatoire dés le premier chiot vendu)

*Fournir un certificat vétérinaire attestant du bon état sanitaire de l'animal lors de la cession. Ce certificat peut être remis par le vétérinaire lors de l'identification des chiots

*Vendre des animaux identifiés et âgés de plus de 8 semaines.

*Mentionner son numéro de SIREN sur toute publication d'annonce de vente.

Lorsque les éleveurs produisent plus d'une portée par an il doivent en plus des obligations précédentes :

*Disposer des connaissances et des compétences requises ( titres, diplômes, certificat, certificat de capacité, attestation d'expérience et participation aux séances d'actualisation des connaissances.)

Important: à partir du 1er janvier 2016 il ne sera plus nécessaire de demander un certificat de capacité au près du Préfet, l'attestation de connaissances obtenus après les cessions de formation "CCAD" délivré par la DRAAF. Les certificats attribués avant janvier 2016 resteront valides.

Des le 1er Janvier 2016 toute annonce de vente de chien devra contenir les informations suivantes :

* Le numéro de portée si l'éleveur ne produit et ne déclare au LOF qu'une seule portée par an.

*Le numéro de SIREN pour toutes les autres

Et pour tous :

*L'âge des animaux à céder.

*Le numéro d'identification ou celui de la mère.

* L'inscription ou non à un livre de généalogie.

*Le nombre d'animaux dans la portée.

Dispositions spécifiques pour les éleveurs déclarant leurs chiots à la Société Centrale Canine

L'ordonnance prévoit des dispositions particulières pour les éleveurs ne produisant pas plus d'une portée par an et par foyer fiscal et dont TOUS les chiots sont inscrit à au livre généalogique.

Si l'éleveur possède jusqu'à 9 chiens de plus de 4 mois et au maximum trois femelles reproductrices il peut élever sans disposer de locaux conformes à l'arrêté du 3 avril 2014

La traçabilité , qui est l'un des objets de l'ordonnance, est alors assuré par un numéro de portée délivré par la Société Centrale Canine. Ce numéro est transmis à l'éleveur à réception de sa déclaration de saillie. Il est composé de la manière suivante:

SCC- n° de dossier interne - année de naissance avec 4 chiffres - ordre d'inscription au livre de la portée dans l'année de naissance.

Le numéro de dossier sera obligatoire pour toute annonce de vente, les autres éleveurs eux, communiquant leur numéro de SIREN. Ces disposition particulières sont assujetties à la déclaration de tous les chiots composant la portée et ne dispense pas de la déclaration de recette annuelle d'activité non- commerciales non-professionnelle portée au formulaire 2042 C PRO